Prévenir les troubles du comportement,

                           les crises.

Pour prévenir quelque chose, il faut déjà en avoir conscience. Pour prévenir un trouble du comportement, il faut absolument comprendre et connaitre les particularités de l'autisme de la personne concernée. Qu'elles sont ses troubles hyper-sensorielles et hypo-sensorielles et les respecter. Il faut que tout l'entourage (parents,professionnels), soient au même niveau de compréhension et de formation dans le domaine de l'autisme pour se persuader qu'il ne faut plus interpréter les choses, les comportements comme nous le ferions pour des personnes ordinaires. Nous ne pouvons pas interpréter des comportements d'un enfant autiste de 7 ans  en s'appuyant sur nos propres expériences d'adultes. Un enfant autiste n'est capable de faire que ce qu'il a déjà eu l'occasion d'expérimenter. Le trouble du comportement arrive rarement par hasard, comme ça sans raison. Peut être que la raison n'est pas ou plus apparente (comme nous l'entendons très souvent), mais il y a eu une ou des raisons au démarrage de la crise. Prendre en charge et vouloir éduquer (apprendre), une personne avec un autisme demande d'avoir une posture particulière. Il faut être en état d'observation permanent et avoir une faculté de concentration et d'attention assez développée. Il faut être à 100% avec la personne avec un autisme lorsque l'on veut s'occuper d'elle. Nous ne pouvons pas "faire semblant" d'être là. Les personnes autistes sont des éponges à émotions bien qu'ils aient du mal à les comprendre et à les gérer. Ils sont constamment à fleur de peau et sont emplies de sentiments. Ils sont toujours dans l'observation et si vous, vous ne le regardez pas, eux ne cessent de le faire! Ils nous observent.... 

Exemple: 

Un enfant hypersensible aux sons, au brouhaha avec des difficultés en présence de nombreuses personnes, se donne de grandes baffes dès que l'ambiance "chauffe" un peu. L'automutilation est très fréquente  chez les personnes autiste (de la griffure à des atteintes corporelles très graves). La mutilation dénonce la présence d'un grand mal-être, d'une souffrance intérieure très importante et ingérable seul.

Evidemment, lors des repas en salle de restauration avec 25/30 personnes ,parfois plus et sans séparations, vous imaginez bien que cette enfant soit mal à l'aise et vous devinez l'état de ses joues après les repas.

Comment prévenir tous ces comportements inadaptés. Il faut agir dès les prémices, dès les toutes premières expériences des personnes avec un autisme. Dans cet exemple, il faudrait simplement ne plus obliger cet enfant à manger dans une salle aussi remuante et brillante (lorsque vous aller au MACDO vous choisissez souvent de vous asseoir avec d'autres gens sur une table de dix? Ce serait désagréable  et il est même possible que ce désagrément vous fasse ne plus apprécier la nourriture que  vous aviez décidé de  manger). Respectons les hypersensibilités des personnes autistes  et simplifions leur vie.

Il est beaucoup plus simple d'apprendre à un enfant autiste à avoir un comportement adapté, que de désapprendre à ce même enfant un comportement inadapté qui perdure depuis plusieurs années. Comme un enquêteur, un chercheur, il faut remonter à la source de ces comportements et refaire à l'envers tout le cheminement qui a pu entraîner de telles habitudes inadaptées (voir analyse des pratiques).

Aider les personnes avec un autisme en leur permettant d’accéder à des apprentissages adaptés, en utilisant des méthodes de structuration de l’environnement et des enseignements adapté aux capacités de compréhension  neurologique, et de développement des personnes avec un autisme.

Un enfant autiste en crise doit être retiré (avec compassion et bienveillance), de toutes sources de stimulation sensorielle, pour retrouver son calme et sa sérénité). Apres une crise l'enfant sera souvent fatigué avec des difficultés à se remettre au travail. Il faut veiller a ce que le lieu de crise ne devienne pas un lieu négatif pour lui, au quel cas, il pourrait anticiper et ne plus accepter d'y rentrer. Il pourrait aussi généraliser les événements du repas et ne plus accepter de manger dans la salle de restauration, ou à la maison.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now